Partagez | 
 

 il faut bien commencer quelque part (eden+camille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ecrivainson histoire
avatar
grace strenght dead
(jaguar)
Tirs : 221
Débarquement : 20/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://secretproject.forumactif.com/t56-what-do-we-say-to-the-god-of-death-thiago#377 http://secretproject.forumactif.com/t34-un-jaguar-dans-la-nuit-thiago#222


Devant moi s'étalaient une multitude de papiers, de cartes, de rapports. Soupirant, je me laisse aller en arrière, le dos appuyé contre le dossier de ma chaise. Tellement de choses à faire, à programmer, à planifier. Pour l'instant aucune mission ne nous avait été assignée, et ce depuis plusieurs mois, aussi j'avais tout le loisir d'entraîner les différents soldats de SPECTRE. Nous ne pouvions faire que ça de toute façon. D'ailleurs, deux d'entre eux retenaient toute mon attention, en particuliers parce qu'ils n'intégraient nos rangs que depuis quelques mois. Eden Riley. Norvégienne, ayant intégré les forces spéciales assez jeune. Et surtout, un talent indéniable d'éclaireuse. Sans doute l'une des principales raisons de l'invitation de SPECTRE. Je veux bien avouer qu'à son arrivée à Fort Athena, j'étais plus que dubitatif sur ses capacités militaires. Mais au bout de quelques entraînements seulement, j'ai vite compris qu'Eden représentait un vrai plus pour nous. Et que dire de Camille ? Français aux multiples origines asiatiques, avec une solide expérience dans police, suivie de trois années au sein du RAID. Un type solide, dont les différents rapports font état d'un excellent soldat. Le genre de type sur qui on peut compter en pleine fusillade. Un rapport de rivalité très saine s'est assez rapidement installé entre lui et moi, mais ce n'est qu'un détail. Bref, avec rien à signaler dans les prochaines semaines, aussi j'envisage un petit entraînement avec ces deux nouvelles recrues. Sourire mesquin aux lèvres, je déverrouille mon ordinateur, tapant rapidement un email via l'interface sécurisée.


Hey Lukas,

J'aurais besoin de toi et d'une équipe d'OPFOR pour demain très tôt. Je vais organiser un petit entraînement avec deux soldats, une marche d'exfiltration sur en tout cas deux journées, et j'aurais besoin de quelques opposants.

Dis-moi si c'est ok pour toi, je te donnerai tous les détails plus tard.

A+

Thiago.

Envoyant l'email, je savais qu'une réponse ne tarderait pas : j'avais vu Lukas quelques minutes plus tôt en revenant du distributeur de boissons chaudes au fond du couloir. Et évidemment, sa réponse fut positive. Parfait, j'allais pouvoir informer les deux soldats en question. Tournant lentement la tête jusqu'à que ma nuque ne craque, j'envoie rapidement un message crypté à Eden et Camille.


Riley, Lee,

Rendez-vous au bureau 13 à 09h05.

Fonseca.


Pas besoin de leur en dire plus pour le moment. Surtout que je n'avais pas préparé grand chose au sujet de la mission. Mais de toute façon d'ici qu'on commence, je disposais de bien assez de temps, et je possédais une petite réserve d'entraînements et de "plans" de missions fictives toute prête à être utilisée. Bon il me reste dix minutes avant qu'ils ne soient là. Finissant d'une traite mon café, je vérifie qu'aucun document confidentiel ne traîne sur mon bureau. Satisfait, j'ouvre déjà la porte, histoire d'anticiper l'arrivée des deux soldats. Tout de gris et de noir vêtu, je sentais que la matinée promettait d'être ... agréable.


The death isn't always bloody and cruel. She can be a graceful and sweet friend, who can delivery us from the evil of this world. Without warning.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tirs : 34
Débarquement : 23/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://secretproject.forumactif.com/t57-whatever-you-are-be-a-good-one-eden


le commencement • thiago + camille

Voici un mois -un mois et demi tout au plus- que j'ai intégré Spectre. Pour l'instant, les entraînements ont été nombreux, et je n'ai pas eu l'occasion de partir en mission. Cette situation me convient. Pour le moment je préfère prendre mes marques avant de partir en intervention. Je dois être rigoureuse au quotidien si je veux être efficace en mission. J'étouffe un bâillement. Même sans partir en missions officielles, la vie ici est très prenante et j'aime vraiment ça. Je me lève tous les matins à 6 heures pour effectuer mon entraînement sportif, histoire de me maintenir en forme -et si possible de développer un peu ma musculature qui n'est pas encline à se montrer-.

Je n'ai évidemment pas besoin d'atteindre une musculature digne des soldats les plus virils de Spectre, et je ne le désire pas plus que ça. Mais il faut avouer que quand je me trouve à côté d'eux, mon allure d'allumette fait tâche par rapport à leurs carrures d'armoires. Mais bon, si ma morphologie est comme ça, je n'y peux pas grand chose. Du coup, je mise sur l'endurance, et la rapidité. Je peux courir des kilomètres sans me fatiguer, et à un bon rythme, c'est déjà ça.

Pensive, je bois rapidement un grand verre de jus d'orange et saute dans la douche, histoire de me débarrasser des traces de sueur qu'ont laissé les 10 petits kilomètres parcourus ce matin. Au bout de 30 secondes, alors que je me détends tranquillement sous l'eau chaude, je reçois un message. Je soupire, mais souris. J'aime bien être occupée, au final. Rester sans rien faire ne serait-ce qu'une demi-heure n'est pas possible pour moi. Je finis donc de me doucher très rapidement, puis sort à la hâte et lis le message.

Rendez-vous au bureau 13 à 09h05.
Fonseca.


Il provient de Fonseca, notre chef d'équipe. Il est adressé à moi, et à Lee. Bien, je connais mon coéquipier pour la mission. Lee est sympa au final, même si je risque de me prendre quelques remarques misogynes que le soldat s'amuse à me sortir du matin au soir. J'ai bien compris qu'on retrouve souvent cet état d'esprit à l'armée. Je ne me fais pas à ces propos, et pour le moment je me contente de les ignorer, étant trop gentille pour lancer des piques.

Le rendez-vous est fixé pour 9h05, c'est-à-dire dans 5 minutes. Le sport matinal et la douche m'ont réveillée, aussi j'enfile rapidement mon uniforme sombre, rassemble mes cheveux en queue de cheval haute pour ne pas être gênée, et me dirige d'une démarche légère et rapide vers le bureau. J'ai deux minutes d'avance, alors je décide d'attendre un peu, jusqu'à ce que je vois la porte du bureau déjà ouverte. Je toque légèrement et souris: "Bonjour", je lance tout simplement, attendant la suite des ordres pour l'entraînement. Enfin, ce que je présume être un entraînement.


☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tirs : 13
Débarquement : 05/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://secretproject.forumactif.com/t59-camille-i-need-you#399 http://secretproject.forumactif.com/t58-today-we-fight-camille#391


“ commencer quelque part ”

   
“ thiago + eden + camille ”


Je me suis levé tôt aujourd'hui. À vrai dire, comme d'habitude. Un rinçage du visage et un nettoyage à la va-vite, je descends prendre un petit-déjeuner. Oeuf au plat, jus d'orange, bout de pain avec du fromage, je déjeune un peu à l'Anglaise. C'est un peu tout ce qui me tente.
Six heures trente. J'ai fini de déjeuner, je vais désormais m'entraîner. Ce matin, c'est piscine. De quoi bien se réveiller.

Dans mon magnifique maillot de bain olympique, lunettes vissées sur le crâne, je plonge. Un beau plongeon, j'en suis fier ! J'enchaîne ensuite les longueurs. Cinq longueurs de brasse pour s'échauffer, pour travailler tranquillement, puis dix longueurs de crawl. Une fois ceci fait, je fais quelques plongeons encore et c'est bon.
Sept heures quinze. J'ai pris mon temps. Maintenant, opération séchage. Quand ceci est fait, je fonce vers la salle de fitness. Déjà bien réveillé, je commence par une course sur tapis. Jour des jambes, je décide de ne pas trop forcer, pour ne pas avoir trop de courbatures.
Huit heures cinquante. Je prends une douche bien chaude, bien agréable après tout ce temps d'entraînement. C'est rapidement fait, l'affaire de cinq minutes et je suis rhabillé. *bipbip* Un message ?

Citation :
Riley, Lee,

Rendez-vous au bureau 13 à 09h05.

Fonseca.

Pas le temps de traîner, j'ai dix minutes à partir de maintenant. Je m'équipe du matériel et de la tenue de SPECTRE, tout en noir. La tête haute et un sourire fiché sur le visage, je me dirige vers le bureau. Le fait de m'entraîner avec mon chef ne me dérange pas, étant donné qu'on se tire mutuellement vers le haut. Toutefois, le fait que Riley soit là me fait peut-être tiquer. Une femme, de sa morphologie fine en plus, s'entraîner avec deux soldats bien bâtis ? Je hausse les épaules, peu importe.
J'arrive pile à l'heure. Eden est déjà là. Je toque légèrement à la porte et entre. " Bonjour ! " C'est lancé sur un ton sec, respectueux envers le chef d'équipe. La posture droite, j'attends la suite.
© K.






   
Fire meet gasoline
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
grace strenght dead
(jaguar)
Tirs : 221
Débarquement : 20/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://secretproject.forumactif.com/t56-what-do-we-say-to-the-god-of-death-thiago#377 http://secretproject.forumactif.com/t34-un-jaguar-dans-la-nuit-thiago#222


Quelqu'un toque à la porte, et le visage souriant d'Eden Riley passe l'embrasure. « Bonjour. » Elle entre afin d'attendre la suite des événements. « Bonjour Riley. » A l'armée, il est coutume d'utiliser les noms de famille plutôt que les prénoms, sauf peut-être dans des situations plus détendues, plus familières. Et en général, lorsque l'on connait très bien l'autre personne. Je note les cheveux de l'éclaireuse encore humides, attachés en une queue de cheval. Si il y a une chose commune à presque tous les membres de forces armées de SPECTRE, c'est bien cette capacité à ne pas réussir à rester sans rien faire. Musculation, course, piscine, ils trouvent toujours de quoi s'occuper.

« Bonjour. » C'est au tour du soldat Camille Lee de faire son entrée. Comme d'habitude il se tient très droit, dans une posture typiquement militaire. J'en souris intérieurement. « Lee. » Je hoche la tête avant de fermer la porte, faisant régner le silence dans la pièce. Mes gestes sont détendus, et ils doivent avoir capté que rien de grave ne se passait. Toute personne ayant une certaine expérience militaire sait reconnaître les signes de tensions annonciateurs de mauvais augures. Me plaçant face à eux, je remarque satisfait qu'ils portent leurs tenues sombres, signe qu'ils se sont très rapidement préparés lorsque mon message a été envoyé. Parfait. Vraiment.

« Riley, Lee. Nous partons pour un entraînement SIM de deux ou trois jours. Vous aurez toutes les précisions et informations nécessaires sur la mission plus tard. Toutes les munitions et le matériel SIM seront prêts à l'armurerie. Je vous y donne rendez-vous à 10:00, ça vous laisse largement le temps de préparer vos sacs. » Je les regarde en leur laissant le temps d'assimiler mes paroles et les informations reçues, avant de continuer, sourire mesquin et amusé sur les lèvres. « Évidemment en tenue de combat complète, sinon ça serait pas drôle. » Cela incluait donc le gilet pare-balles, normalement terreur des soldats. Car si tout le monde appréciait sa capacité à protéger d'un coup de fusil mortel, cela restait une pièce d'équipement extrêmement lourde. Sauf que chez SPECTRE, les moyens presque illimités permettaient de développer ou d'acquérir du matériel de pointe. Nos gilets restaient donc très légers, du moins pour des soldats d'élite comme nous.

Ce qui rendait l'entraînement très intéressant, c'était la présence de l'équipement SIM. Chaque mallette qui nous serait remise comprenait une série de capteur à coller à nos tenues, à tous les points stratégiques : épaules, bras, casques, torse, dos, jambes. Chaque capteur avait la taille d'une pièce de monnaie. Petit, léger, presque invisible. Nullement gênant. Ensuite, un espèce de système bouchant le canon de nos armes permettait l'utilisation des balles spéciales de simulation : un ingénieux système de balles à blanc, qui simulait un tir réel. Même son, les douilles s'éjectaient quand même. Le petit laser haute technologie du "bouchon" permettait, grâce aux capteurs, de simuler une blessure réelle en allumant le capteur touché. Et tant nous que les OPFOR en serions équipés. Tout ce système donnait à l'entraînement une dimension réelle très stimulante. « Des questions ? » En fait non, il n'y en aurait pas. Puisque toutes les informations leurs seraient données plus tard, pendant le briefing de terrain. Dans la jeep qui nous emmènerait au point de départ. « Marche ! » Parce que même si mon sac à dos était prêt avec tout le nécessaire pour trois jours sur le terrain, tente y-compris, je devais encore m'équiper et régler quelques détails.


The death isn't always bloody and cruel. She can be a graceful and sweet friend, who can delivery us from the evil of this world. Without warning.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tirs : 34
Débarquement : 23/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://secretproject.forumactif.com/t57-whatever-you-are-be-a-good-one-eden


le commencement • thiago + camille

Fonseca me salue par mon nom de famille. J’y suis habituée, c’est comme ça que ça se passe, il faut garder une nuance sérieuse, dans le cadre des entraînements mais encore plus dans le cadre des interventions réelles. Aujourd’hui, même si le chef d’équipe nous salue d’une façon très sérieuse, on peut bien sentir que rien n’est très urgent. Je reste immobile, attendant Lee. Ce dernier arrive, avec une parfaite posture de militaire, ce qui me force à me tenir bien droite, histoire d’avoir l’air militaire, moi aussi. Fonseca le salue à son tour. Je sais bien que Camille est un peu dérangé par le fait que je ne sois pas un soldat mais une soldate. Mais à vrai dire, c’est comme ça, il va finir par s’y faire un jour, le pauvre.

Un sourire très spécial se dessine sur les lèvres de Thiago, et c’est à ce moment que je sais qu’on va souffrir comme il se doit. *Bien, qu’attendons-nous ?*, je pense ironiquement. Les instructions fusent et il me suffit d’entendre les mots « SIM », « trois jours », et « tenue de combat complète » pour savoir qu’il ne va pas falloir chômer. Il nous reste approximativement 50 minutes pour préparer nos sacs et y mettre les accessoires adéquats à trois jours d’entraînement intensifs. Nous allions devoir nous équiper de capteurs qui simuleraient des blessures par balles réelles. Croyez-moi, même si ce n’est qu’une simulation, sur le moment on ne s’amuse pas. Même si je suis moins exposée, puisque je suis sensée être discrète dans mon rôle d’éclaireuse, si quelqu’un vient à me voir je le saurais –du moins le sentirai- tout de suite. L’argent donne accès à des formes d’équipements ultra-perfectionnés, et a des techniques d’entraînements de pointe –pour notre plus grand bonheur, devrais-je dire-.

Une fois le mot « marche » prononcé, Lee et moi sortons dans le couloir en direction de la zone d’habitation, pour préparer nos sacs. Je ne prononce pas un mot et me contente de marcher rapidement vers mon appartement. Quand je sors avec toutes mes affaires emballées précautionneusement, je demande à Lee qui arrive lui aussi "prêt?"



☆☆☆ Beerus
Revenir en haut Aller en bas
 
il faut bien commencer quelque part (eden+camille)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPECTRE ::  :: Zone d'entraînement-
Sauter vers: