Partagez | 
 

 un jaguar dans la nuit (thiago)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ecrivainson histoire
avatar
grace strenght dead
(jaguar)
Tirs : 167
Débarquement : 20/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://secretproject.forumactif.com/t51-what-do-we-say-to-the-god-of-death-thiago#310 http://secretproject.forumactif.com/t34-un-jaguar-dans-la-nuit-thiago#222 En ligne


thiago fonseca
un jaguar dans la nuit
feat george koh
nom + Fonseca. prénom + Thiago. âge + vingt-cinq ans. lieu de naissance + Cidade de Deus, une favela dangereuse de Rio de Janeiro, au Brésil. nationalité + brésilien de pure souche, cela se voit sur sa tronche et s'entend par son accent. lieu de résidence + depuis plusieurs années maintenant il réside à Fort Athena, la base de l'organisation secrète SPECTRE. état civil + célibataire, il n'a jamais pu trouver de quoi cadenasser son coeur. Il préfère ne pas s'attacher afin de ne pas en souffrir plus tard. orientation sexuelle + officiellement il ne succombe qu'aux charmes des courbes féminines. Mais au fond, il sait très que la virilité masculine l'attire également. occupation + il est actuellement responsable d'équipe au sein de la branche armée de SPECTRE. Sur le terrain, là où il se sent entièrement à sa place. ancien métier + il faisait partie des BOPE, le Bataillon des opérations spéciales de police de l'état de Rio de Janeiro, desquelles il a démissionné suite au décès de son père. 5 défauts/qualités + tenace, rancunier, dragueur, ponctuel, attentif, râleur, grognon, loyal, courageux, sportif, agile, nerveux, grande gueule, secret.
fire est mon groupe !
pseudo + acarre. prénom + andré. âge + vingt-cinq ans. personnage + inventé. crédit + venus in furs. comment tu es arrivé sur le forum ? + fondateur. un commentaire ? + nope. autre chose ? + nothing.
Que faisiez-vous avant d'être engagé par SPECTRE ?Je faisais partie du prestigieux BOPE, le Bataillon des opérations spéciales de police de l'état de Rio de Janeiro. Axé sur la répression des gangs de narcotrafiquants en milieu urbain, les unités du BOPE ont acquis une vaste expérience dans le combat urbain ainsi que dans la progression dans les environnements confinés et restreints, mais également dans la nature impitoyable et sauvage du Brésil. J'ai intégré leurs rangs, avec fierté, pendant deux ans, et ce après, également deux années, du côté de la PMRJ, la Police militaire de Rio de Janeiro. Une carrière sanglante je vous l'accorde, peut-être étonnante au vu de mon passé et de ma famille, mais dont je suis fier. Si je devais retourner en arrière ? Je ferais la même chose.Pourquoi avoir accepté l'invitation de SPECTRE ?J'ai vu cela comme une manière d'échapper à mon ancienne vie, à ce qui me liait à l'ancien Thiago, pour en débuter une nouvelle. En intégrant les rangs de SPECTRE, je disparaissais officiellement, devenant une ombre, insaisissable. Mais d'un côté, je ne savais rien faire d'autre que d'être un soldat, un homme de terrain, d'action. Sûrement un moyen de ne pas quitter complètement ce monde qui est le mien, de garder un pied à l'intérieur. Car au fond de moi, je sais que ma vocation est d'être un soldat. J'en suis convaincu.Quel est votre plus grand regret dans le vie ?Je ne sais pas, peut-être celui de ne pas avoir été capable de sauver mon père, de le sortir de cette situation qui, en fin de compte, lui a coûté la vie. Aurais-je pu, si j'avais su ce fameux soir, que mon père comptait parmi les narcotrafiquants présents dans cette maison, l'avertir ? Lui envoyer un message, un coup de téléphone, l'implorant de quitter les lieux ? Sûrement pas. Mon devoir m'en aurait empêché. Dieu l'a sûrement voulu ainsi. Mais au fond de moi, je ressens toujours cette vague de culpabilité. Le pire dans tout ça, c'est que je ne sais même si c'est mes balles qui lui ont perforé la poitrine, y laissant des trous béants. Je ne le saurais sans doute jamais, et je pense qu'il est préférable que cela reste ainsi. Mais cela reste une épine plantée dans mon coeur. Pour toujours.
1992 + naissance à Cidade de Deus, une favela de Rio de Janeiro.
2007 + pour le compte de son père, il commence divers petits travaux pour les narcotrafiquants. Il déteste ce monde d'illégalité.
2008 + le père de son meilleur ami est tué par les agents du BOPE lors d'un raid sur la favela.
2010 + il s'engage dans la PMRJ, la Police Militaire de Rio de Janeiro, et est désormais qualifié de traître par sa famille.
2012 + est muté chez le BOPE, le Bataillon des opérations spéciales de police.
2014 + au cours d'un raid particulièrement violent, son équipe pénètre dans une maison des narcotrafiquants, les exterminant tous. Son père compte parmi les victimes. Il démissionne.
2014 + il est recruté par SPECTRE quelques semaines plus tard, ce qui se révélera un échappatoire pour lui.
Thiago a connu l'amour pour la première fois avec un jeune homme, alors adolescent dans les favelas de Rio de Janeiro. Leur aventure secrète a été brève, mais assez longue pour que Thiago apprenne que ce n'est pas que le sexe de la personne qui compte, mais ce qu'il y a derrière. Il n'a jamais pu dévoiler cette facette de sa personnalité, du moins pas au Brésil, dans un environnement extrêmement conservateur. Il a également vécu une courte histoire d'amour avec une employée de PMRJ, mais à son entrée chez les BOPE la relation s'est révélée trop instable pour que ça continue.
La nuit n'était pas toujours synonyme de calme sur la favelas Cidade de Deus. Mais pour une fois, le quartier défavorisé de cette favela de Rio de Janeiro semblait avoir oublié toute envie de violence, de sang, de mort. Les rues et autres ruelles crasseuses désertes, laissant l'obscurité prendre pleinement possession des lieux. Même les lampadaires, ou du moins le peu qui se trouvaient dans le quartier, ne s'allumaient pas : le réseau électrique défaillant, voire inexistant, n'était plus inspecté depuis longtemps. Un chat, au pelage aussi gris et sombre que la nuit, fut interrompu dans son inspection d'une vieille boite de conserve lorsqu'il sentit la présence humaine, à quelques mètres. Huit silhouettes, avançant dans cet environnement urbain à l'abandon, avançant d'ombre en ombre, de cachette en cachette. Le félin, sentant que rien de bon n'arriverait, s'éloigna sans un bruit, rejoignant la sécurité des endroits où aucun humain ne pourrait l'atteindre.

Le coeur battant fort, un étrange mélange d'adrénaline, d'excitation et de peur lui coulant dans les veines, Thiago gardait son fusil d'assaut pointé droit devant lui, comme une extension de son propre corps. Son groupe avançait vite et bien, profitant de la nuit pour se faufiler sans bruit ni remous jusqu'à leur objectif. Une maison, encastrée entre deux immeubles en briques rouges, où d'après les informations reçues se trouvaient une dizaine de narcotrafiquants. Ceux-ci intéressaient, au final, relativement peu les hommes du BOPE qui s'en approchaient néanmoins. Ou presque. Car parmi ces trafiquants de la mort se trouvait Ricardo Mendes, un chef de gang local, responsable de la mort de plusieurs dizaines de policieux. La traque durait depuis trop longtemps maintenant. Ce soir, les balles fuseraient, et la mort tomberait sur les narcos. Thiago en avait la conviction. Son coeur se serra lorsqu'il passa devant la maison de son enfance. J'espère qu'ils vont bien, pensa-t-il en invoquant mentalement l'image de sa famille. Les volets sont fermés, ils doivent dormir. Cela le rassura. Un peu.

Tout à coup, quelque chose bougea dans son champ de vision. Il frappa le côté de son fusil d'assaut, faisant résonner un son métallique qui immobilisa instantanément toute l'équipe. « Tango à Eagle. Du mouvement sur cible, One Two. » Tango pour se désigner lui-même, Eagle pour l'équipe. One pour le premier étage, Two pour la deuxième ouverture à partir de la gauche. Une fenêtre sans volets, mais où le jeune homme apercevait clairement une silhouette humaine. Quelqu'un observait la rue. L'équipe du BOPE se trouvait à plus de cinquante mètres de l'édifice, chaque membre relativement à l'abri derrière les obstacles urbains. Les vêtements de combat noirs de l'unité d'élite leurs permettaient de bien se camoufler, de rester invisibles. Thiago ajusta la visée optique de son arme sur la poitrine de l'inconnu, prêt à réagir à la moindre menace. La voix du chef d'équipe résonna à son tour dans les radios intégrées aux casques des soldats. « Alpha à Eagle. On ne bouge plus, couvrez la zone et restez attentifs. Terminé. » L'attente pouvait commencer. Prenant une position plus confortable contre le petit muret lui servant de cachette, Thiago ne quitta pas la silhouette des yeux. Il savait que le reste de l'équipe pointait non seulement les autres fenêtres et portes de la maison, mais également le reste de la rue. Ils ne pourraient pas être pris par surprise. Profitant du répit dans leur avancée, le métisse avala quelques gorgées d'eau par le petit tuyau relié à son sac. Il faisait chaud, et non seulement à cause de la température et de l'humidité : ils portaient l'équivalent d'une vingtaine de kilos de matériel, d'armement et de munitions, sans oublier les gilets pare-balles. Tout à coup la silhouette disparu à l'intérieur de la pièce. « Tango à Eagle, menace disparue. » La voix du commandant grésilla après deux minutes d'attente, le temps de s'assurer que plus rien ne les surprendrait. « Alpha à Eagle. Go on avance. » Et comme un seul homme, les huit soldats du BOPE se remirent en marche, de couvert en couvert, sentant le moment fatidique approcher à chaque pas qu'ils faisaient en direction de la maison abritant les narcotrafiquants. Mais sans qu'il ne le sache, Thiago, en participant à cette mission, allait définitivement changer le cours de sa vie.
Thiago est très agile dans les environnements urbains, véritable spécialité des BOPE, mais également dans les cadres naturels, comme la jungle tropicale par exemple. Il a toutefois du mal à supporter le froid. Sûrement à cause de ses origines. Du coup il a toujours l'impression d'être congelé à Fort Athena, et a tendance à s'en plaindre régulièrement. Malgré cela il adore faire partie de SPECTRE. Il déteste toutefois plonger dans les eaux troubles (marais par exemple), surtout à cause d'une rencontre presque mortelle avec un crocodile, dans la forêt amazonienne. Mais en général il sait repérer les eaux dangereuses. Mieux vaut pour lui.
spectre 2017
Revenir en haut Aller en bas
 
un jaguar dans la nuit (thiago)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens inactifs dans Outlook Express
» [Résolu] Affichage images dans un mail
» compteur php dans page générée par e-anim
» [Résolu] Texte impossible dans Outlook Express
» Composition de trains dans RRTC 7.0 B1 Gold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPECTRE ::  :: papiers d'identité :: dossiers classés-
Sauter vers: